1. St Feuillien (75cl)

    St Feuillien (75cl)

    Brasserie : Brasserie Saint-Feuillien

    Vol. alcool : 7.5%

    Style : Bières d'abbaye


    Médaille d'argent au World Beer Championship de Chicago en 1998.

    La St­‐Feuillien Blonde possède une mousse onctueuse et un bouquet houblonné et sec. Elles sont fabriquées à la brasserie Friart à Le Roeulx (Hainaut). Au 7ème siècle, un moine irlandais qui se nommait Feuillien arriva dans nos contrées pour prêcher l'Evangile. En 655, Feuillien fut attaqué par des bandits sur le territoire de l'actuelle commune de Le Roeulx. Feuillien fut martyrisé et décapité. Plus tard, à cet endroit, les disciples de Feuillien construirent une chapelle en son souvenir. Cette chapelle devint en 1125 une abbaye de Prémontrés qui s'appela ensuite l'Abbaye Saint-­Feuillien du Roeulx.Pendant très longtemps et jusqu'à la Révolution Française, les moines y ont brassé. La famille Friart reprit le flambeau en 1873. La St-­Feuillien est brassée avec de l'eau dont la source se situe sous la brasserie.

    En savoir plus
  2. Rince Cochon (75cl)

    Rince Cochon (75cl)

    Brasserie : Brouwerij Haacht

    Vol. alcool : 8.5%

    Style : Spéciales blondes


    La Rince Cochon est ce qu’on appelle une bière à façon blonde brassée en Flandre, à haute fermentation et possédant un haut degré d'alcool (8,5 % alc. / vol.). Elle est fabriquée à partir d'eau, de malt, de houblon, d'orge et de levure, ce qui lui donne des saveurs douces et rondes avec des tendances maltées et légèrement fruitées. Cette boisson a été créée pour supposément combattre la gueule de bois, ironique mais fonctionnel, un authentique bon vivant belge combat le mal par le mal ! Elle offre un côté décalé par son goût un peu plus sucré et par son visuel représenté par un petit cochon rose, dodu et joyeux. Elle se déguste à l’apéro avec une assiette de petites saucisses sèches...

    En savoir plus
  3. Queue de Charrue (75cl)

    Queue de Charrue (75cl)

    Brasserie : Brasserie du Bocq

    Vol. alcool : 6,6%

    Style : Spéciales blondes


    La Queue de Charrue, un nom bien étrange pour cette Belge de caractère ! Cette dénomination insolite est en fait simplement la traduction du mot flamand " Ploegsteert ", le nom du village frontalier où sont situées les installations de la brasserie. Cette " récente " bière Belge est née en 1992. C’est une bière refermentée en bouteille, sa robe est blonde aux reflets dorés surmontée d'une belle mousse bien blanche, dès que vous la versez dans votre verre, elle déploie ses arômes de malt caramélisé ainsi que des notes épicées. En bouche, vous vous laisserez séduire par des saveurs fruitées et épicées, complétées par une agréable amertume et vous apprécierez l'étendue de ses saveurs ! Vous pouvez me faire confiance, croix de bois, croix de fer, si je mens tu payes ta bière...

    En savoir plus
  4. Tripel Karmeliet (75 cl)

    Tripel Karmeliet (75 cl)

    Brasserie : Brouwerij Bosteels

    Vol. alcool : 8.0%

    Style : Spélciales blondes


    La Triple Karmeliet est une bière de haute fermentation. Lancée sur le marché en 1996, cette bière suit le concept des pains multi-­‐céréales fabriqués au début du siècle. En effet, la Triple Karmeliet est composée à partir de trois céréales : l'orge, le froment et l'avoine. En guise d'anecdote, il faut savoir qu'au moment de l'invention de cette bière, le hasard voulut qu'on retrouvât dans des archives locales une recette de bière préparée par des Carmélites de Dendermonde au XVIIème siècle. A l'époque, elles fabriquaient une bière aux propriétés quasi identiques que la Triple Karmeliet. La brasserie Bosteels joua intelligemment le coup et reprit le concept "Karmeliet" pour donner à sa nouvelle bière une aura particulière.

    En savoir plus
  5. Rochefort 6 (33cl)

    Rochefort 6 (33cl)

    Brasserie : Abbaye Notre-­Dame Saint­‐Remy de Rochefort

    Vol. alcool : 7.5%

    Style : Bières trappistes


    Sa couleur est rougeâtre, tel un rubis. En bouche, la sensation est onctueuse et son arôme épicé est agrémenté d'un important goût fruité.

    C'est une bière conçue à l'abbaye Notre Dame de Saint-Remy. Les plus anciennes références à cette abbaye permettent de remonter jusqu’en 1230. Cette année­‐là, le 13 juin, la première communauté religieuse composée uniquement de femmes fut créée et s'est installée à Rochefort. Deux siècles plus tard, les moniales laisseront la place aux moines cisterciens. Lors de la révolution française, la communauté est chassée et elle disparaît. Ce n'est qu'à la fin du dix-­neuvième siècle qu'une nouvelle congrégation religieuse néerlandophone s'installe à l'abbaye, des cisterciens Trappistes. Ce sont des durs de dur, ils jeûnent la moitié de l'année, le silence est de mise entre eux et pourtant, ils recrutent de nombreux aspirants. En 1931, ils connaîtront un pic de population monastique avec plus de 80 moines. L’actuelle brasserie date de 1899. Les bières sont brassées avec l’eau naturellement pure de la source de la Tridaine, proche de l'abbaye. C'est la production commencée à cette date qui est le point de départ de la marque qui existe aujourd'hui.

    En savoir plus